Le Plan Marshall global

www.globalmarshallplan.org

Notre monde en diversité est économiquement et socialement mal dirigé, à cause de pouvoirs économiques et militaires illimités. Nous avons donc besoin d'un cadre sécurisé, de structures pour un développement solidaire, pacifique, digne et pour protéger la nature. Une telle structure - le système de marché éco-social - est une alternative au marché néo-libéral, d'au fondamentalisme de marché et aux marchés planifiés socialistes. C'est un système humain, juste, cependant efficace, un système qui protège la nature et qui fonctionne en permettant une concurrence juste dans des marchés libres. Le tout étant régi par des règles agrées globalement et surtout par la Règle d'Or, ainsi qu'avec des règles renforcées concernant l'environnement et des règles de base du Bureau International du Travail (BIT).

Vision, buts et contenu principal de l’Initiative du Plan Marshall Global — un concept de développement pour UN monde en diversité juste et pacifique.

Position de la Fondation-Peter-Hesse:
Vision (texte original en anglais, Vienne, 14 Octobre 2004) :
A world in balance – in harmony with nature,
in peace between cultures (especially between religions),
in peace within societies and in worldwide prosperity
in which every human being can reach his/her desired potential.

Un monde en équilibre – en harmonie avec la nature,
en paix entre les cultures (spécialement entre les religions),
en paix avec les sociétés et menant à une prospérité mondiale,
où chaque être humain peut vivre son potentiel.

But final:
Un nouvel ordre politique économique et social pour UN monde en diversité, orienté vers une Economie de marché éco-sociale, pacifique, équitable et globale, respectant la liberté des marchés, mais concernant les limites de la liberté assignant celle-ci aux critères démocratiques. Les règles de base de l’Organisation Internationale du Travail (OIT/ILO)* et les normes liées à l’environnement sont à harmoniser et à connecter en particulier avec l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC/WTO), le Fonds Monétaire International (FMI/IWF), et la Banque Mondiale. Ils sont soumis aux principes fondamentaux des droits de l’homme, aux droits économiques, sociaux et culturels, ainsi qu’aux valeurs régies par la «Règle d’Or».

But intermédiaire:
Le soutien politique demandé aux 189 Etats cosignataires en 2000 pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD/MDG) – d’ici 2015, en particulier : réduire de moitié l’extrême pauvreté, assurer l’éducation primaire de tous les enfants, promouvoir l’égalité des sexes («gender equality»), réduire la mortalité infantile, améliorer les conditions de soins liés à la maternité, combattre les maladies mortelles, assurer un environnement écologique durable – et «last but not least» : mettre en place un partenariat mondial pour un développement solidaire – une COHABITATION mondiale.

Buts méthodologiques:
Une administration efficace, transparente, contrôlée démocratiquement, disposant et utilisant des fonds visant à l’autonomie, la qualification et l’habilitation des individus dépourvus de pouvoir suivant les principes de : TRANSPARENCE, SUBSIDIARITÉ, PARTICIPATION et environnement DURABLE.

But financier:
Générer de nouvelles sources de financement internationales, qui n’affectent pas le commerce global, pour co-financer le développement durable et faciliter l’adoption de règles globales.

Actions — Stratégies:
Supporter les initiatives des acteurs de la société civile et du monde politique conformes à ces buts.

* OIT – Conventions et règles fondamentales de l’OIT qui se rapportent aux droits fondamentaux

Nr. 29 (1930) – Convention sur le travail forcé ou obligatoire.
Nr. 87 (1948) – Convention sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical.
Nr. 98 (1949) – Convention sur l'application des principes du droit d'organisation et de négociation collective.
Nr. 100 (1951) – Convention sur l'égalité de rémunération entre la main-d'œuvre masculine et féminine pour un travail de valeur égale.
Nr. 105 (1957) – Convention sur l'abolition du travail forcé.
Nr. 111 (1958) – Convention sur la discrimination en matière d'emploi et de profession.
Nr. 138 (1973) – Convention sur l'âge minimum d'admission à l'emploi.
Nr. 182 (1999) – Convention sur l'interdiction des pires formes de travail des enfants et l'action immédiate en vue de leur élimination.

Vision, buts et contenue du Plan Marshall global sur une page pdf.

retour en haut